logo facebook

12 mars 2020

Atelier Rencontre 21 mars 2020 Hendaye

Aller à l'article

12 février 2020

Assemblée générale - 19 février 2020

Aller à l'article

18 septembre 2019

27 septembre 2019 - Ciné conférence "Histoire d'Orques" à Capbreton

Aller à l'article

Science

Actu science

Sortie en mer du 06 septembre 2015

Dauphin commun (Tursiops truncatus) observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.
Dauphin commun

Aujourd'hui, une journée particulière nous attend :

Nous accueillons à bord du " Brokoa ", une journaliste de France Bleu Pays Basque et son matériel d'enregistrement qui cela est dit, est très différent du notre ! Autant dire que rien n'échappera aux micros, aussi bien sur le bateau que sous l'eau...

Malgré tout, nous ne changeons rien à notre programme. Nous avons en effet décidé de profiter du mois de septembre, période propice à l'observation des grands plongeurs, pour balayer une nouvelle zone d'observation, très au large du Gouf de Capbreton. Nous pensons en effet que baleines et cachalots, fréquentent régulièrement cette zone, située sur leur route supposée de migration.

C'est donc une première pour l'équipe. Nous nous sommmes jamais rendu dans cette zone car elle est difficilement atteignable sur une journée mais l'optique des souffles des grands plongeurs encouragent tout l'équipage à tenter l'aventure...

Nous changeons donc nos habitudes, pour être aussi rapide que possible, nous ne ferons pas d'écoute à l'hydrophone sur le trajet de l'aller. Nous prenons le cap et poussons le " Brokoa " vers le large. Manque de chance, le vent se lève et nous subissons une houle de face qui nous ralentit considérablement et met à l'épreuve nos passagers. Pour cette première partie de la journée, nous ne comptons que sur l'observation visuelle pour repérer les mammifères marins croisant notre chemin. La concentration est donc de rigueur et malgré tous les yeux rivés vers l'horizon, aucun signe de présence de cétacés.

Après une matinée complète à naviguer, les estomacs se creusent et une pause déjeuner est la bienvenue.

Il est 13h et nous atteignons enfin l'entrée de la zone convoitée. C'est une bonne nouvelle, mais à pondérer... La journée est déjà bien avancée et nous n'aurons pas le temps de balayer l'ensemble de la zone. Nous devons donc nous satisfaire d'en effleurer les contours ! Pas de temps à perdre, nous plongeons immédiatement notre hydrophone pendant que le reste de l'équipage continu à scruter l'océan à la recherche d'un souffle.

Aussitôt plongé, c'est une cacophonie qui se revèle sous la surface, des sifflements en tout sens... Comme à notre habitude nous écoutons dans toutes les directions pour déterminer la direction à prendre. Mais cette fois-ci, quelque soit l'angle de notre hydrophone, nous captons les sifflements. Une seule conclusion s'impose, les cétacés nous entourent, ils sont partout... Ils s'agit certainement de plusieurs groupes éparpillés dans la zone.

C'est la première fois que nous rencontrons cette situation. Il est bien difficile de choisir un cap. Malgré tout, il faut être raisonnable, nous nous fions donc à notre capitaine. En sachant que si nous prenons directement le chemin du retour, l'arrivée au port est déjà prévue à 19h et puisque les cétacés sont dans toutes les directions nous décidons d'opter pour une route transverse nous rapprochant du retour.

Dauphin commun (Tursiops truncatus) observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.
Dauphin commun

Quelques minutes suffisent avant d'apercevoir un premier groupe de grands dauphins qui se dirige droit sur nous. Ils sont manifestement décidés à venir nous saluer. Les individus semblent tous d'accord pour se détendre un peu, et profiter des vagues créees par le Brokoa pour s'offrir une petite session de surf avant de poursuivre leur route.

Nous notons, qu'à première vue, nous avions le même programme qu'eux pour la journée... balayer la zone que nous venons de quitter ! C'est donc un peu envieux que nous les regardons partir vers le large sans se soucier de la fin de la journée qui approche !

Mais tous les sifflements que nous avons entendus nous rassurent. Nous sommes confiants et traversons rapidement des fonds escarpés, généralement synonymes de forte biodiversité... Nous ne nous sommes pas trompés, nous apercevons une large bande d'écume, s'étandant sur l'horizon. Ce sont eux, il sont nombreux...

Parallèle à leur trajectoire nous nous approchons. Très rapidement, ils nous reperèrent et se dirigent vers nous. Cabriolent, vrilles et sauts accompagnent leur arrivée ! Sans aucun doute possible, ce sont des dauphins bleus et blancs. À chaque rencontre le même spectacle et la même émotion de les voir s'amuser ainsi, et profiter à notre "}proue{/tip} ! Tandis que les passagers ne savent plus où regarder, les dauphins arrivant de tout côté, notre équipe s'évertue à recenser les individus, estimer le nombre de juvéniles (qui sont nombreux) et maximiser la photo identification.

Dauphin commun (Tursiops truncatus) observé lors d'une sortie en mer d'Itsas Arima.
Dauphin commun

Le grand groupe de dauphin bleus et blancs est aussi accompagné de quelques dauphins communs. Cela fait déjà plusieurs fois cette année que nous assistons à cette association d'espèce. Ce sont à chaque fois, les bleus et blancs qui sont en majorité mais malgré leur petit nombre les dauphins communs sont parmi les premiers à ouvrir le bal de la course à l'étrave.

Une réalité moins joviale, nous remarquons que de très nombreux individus présentent des lésions cutanées, similaires à celles provoquées par le poxvirus, lequel se développe en cas de stress environnemental... Rappelons que le poxvirus est souvent détecté chez les individus échoués et que les maladies cutanées sont des marqueurs de l'état de santé des populations.

Le retour au port est donc propice à de nombreuses discussions sur les pollutions environnementales et les risques pour les mammifères marins et l'homme !

Même si nous sommes un peu décus de ne pas avoir prospecté la zone que l'on visait, toute l'équipe est ravie de cet après midi passé avec les dauphins et de l'abondance des sifflements détectés aux abords de la zone. Nous rentrons donc convaincus que cette zone est bel et bien un hotspot pour les cétacés. Nous y retournerons donc avec certitude en espérant que la houle nous aidera la prochaine fois à atteindre notre objectif !

Nos partenaires

Logo du CPIE divttoral Basque.
Logo de l'association Itsas Begia.
Logo d'Explore Océan.
Logo de la fondation Nature et Découverte.

Devenir partenaire