logo facebook

12 mars 2020

Atelier Rencontre 21 mars 2020 Hendaye

Aller à l'article

12 février 2020

Assemblée générale - 19 février 2020

Aller à l'article

18 septembre 2019

27 septembre 2019 - Ciné conférence "Histoire d'Orques" à Capbreton

Aller à l'article

Qui sommes-nous

Itsas Arima est contre la captivité des mammifères marins

Pour reprendre le statut donné par l’Inde aux cétacés, ces « personnes non humaines » sont aussi intelligentes que les hommes. Bien sûr, la mesure de l’intelligence est très complexe et les connaissances sur le fonctionnement du cerveau ne sont qu’à leur balbutiement. Néanmoins, un certain nombre de données permet d’affirmer que les cétacés sont des êtres pourvus d’une conscience d’eux-mêmes et d’une grande sensibilité. À titre d’exemple, les circonvolutions dans la zone du neo-cortex cérébral des cétacés, siège du raisonnement, sont plus importantes que chez l’homme. Selon Denise Herzig (en autre), les cétacés ont un système limbique plus grand que celui des hommes. Ils ont développés une région paralimbique absente chez l’homme qui entrainerait d’avantage de connexion globale et un traitement de l’information émotionnelle plus importante. Certains cétacés possèdent également des neurones von economo qui permettent la transmission rapide de l’information entre le cortex et la zone limbique. Ces neurones sont également impliquées dans l’empathie, la conscience et la maîtrise de soi. À cela, il faut ajouter les structures sociales complexes ("type famille") existantes chez les mammifères marins ainsi que la communication entre les individus. Les cétacés possèdent en effet un langage complexe, structuré et élaboré.

Pour conclure, en 2010, lors de la conférence d’Helsinki, la Déclaration pour les droits des cétacés a été rédigée et stipule :

  1. Tout individu cétacé a le droit à la vie.
  2. Aucun cétacé ne devrait être gardé en captivité ou en servitude; être soumis à un traitement cruel, ou être retirés de leur milieu naturel.
  3. Tous les cétacés ont le droit à la liberté de circulation et de séjour au sein de leur environnement naturel.
  4. Aucun cétacé n’est la propriété de quelque État, personne morale, groupe humain ou individu.
  5. Les cétacés ont le droit à la protection de leur environnement naturel.
  6. Les cétacés ont le droit de ne pas être soumis à la perturbation de leurs cultures.
  7. Les droits, les libertés et les normes énoncées dans la présente Déclaration devraient être protégés en vertu du droit national et international.
  8. Les cétacés ont droit à un ordre international dans lequel ces droits, les libertés et les normes puissent être pleinement réalisés.
  9. Aucun État, société, groupe humain ou individu ne devrait s’engager dans quelque activité qui porte atteinte à ces droits, libertés et normes.
  10. Rien dans la présente Déclaration ne peut empêcher un État d’adopter des dispositions plus strictes pour la protection des droits de cétacés.

Aux vues de ces arguments, Itsas Arima considère que maintenir les mammifères marins en captivité est un contre sens et une torture pour ces êtres qui sont simplement victimes de notre méconnaissance.

Itsas Arima est contre la chasse commerciale des mammifères marins

En mars 2014, la cour internationale de justice a reconnu comme illégale les pratique de la flotte japonaise qui détourne la chasse à la baleine dite scientifique à des fins commerciales. Le Japon à ainsi renoncé à ses campagnes en Antarctique pour la saison 2014-2015. En décembre 2015, 4 navires sont reparti s en campagne dans les eaux Arctiques dans l’objectif de mieux comprendre les écosystèmes.

Convaincue de l’hypocrisie du Japon et ne comprenant toujours pas quel protocole scientifique suivent ces expéditions, Itsas Arima est évidemment contre ces actions !

Itsas Arima respecte le code de bonne conduite et d’approche des cétacés

Itsas Arima a souhaité ouvrir au public ses excursions afin de sensibiliser le grand public à la protection des mammifères marins et du milieu marin. Ces excursions sont à but scientifiques et non commerciales.

Au niveau national, il n’existe aucune règlementation encadrant l’observation des cétacés c’est pourquoi Itsas Arima a décidé d’appliquer la chartre du sanctuaire Pelagos en respectent le Code de bonne conduite et d’approche des cétacés. L’objectif étant de recenser les espèces présentent sur le Gouf de Capbreton et non de pratiquer du whale watching, lors de ces observations, les cétacés sont libres de venir à notre rencontre, ce sont eux qui décident des interactions et non l’inverse.

Code de bonne conduite
et d’approche des cétacés

Code de bonne conduite et d’approche des cétacés

Itsas Arima est une association loi 1901 à but non lucratif dont l’objectif principal est de réaliser un suivi des populations de mammifères marins des côtes basques et landaises. L’association est en partie animée par une équipe de biologistes soucieux de faire partager leurs connaissances. Itsas Arima est ouverte à toute personne partageant ses valeurs, chaque bénévole apportant sa contribution en fonction de ses compétences et disponibilités.

 

Téléphone : 06.52.77.43.31

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

1. Suivi des populations des différentes espèces de dauphins

Les populations des delphinidés sont étudiées à travers 2 sorties en mer par semaine sur le Gouf de Capbreton. Après 2 années d’investigation, Itsas Arima a défini un transect (trajet) que le navire suit à chaque sortie afin de déterminer l’abondance des différentes espèces de dauphins sur le Gouf.

Après avoir constaté que malgré l’histoire de la chasse à la baleine au Pays Basque, 90 % des populations locales (basques et landaises) et touristiques ignorent la présence des mammifères marins le long de nos côtes, Itsas Arima a décidé d’ouvrir ces excursions à ses adhérents afin de faire découvrir au grand public les richesses marines locales. Tout individu partageant les valeurs de l’association qui se résument en quelques mots « mieux connaître pour mieux protéger » peut y adhérer.

L’équipe d’Itsas Arima est en effet convaincue que personne ne reste insensible à une rencontre avec les cétacés et que permettre à tous d’observer dauphins et baleines dans leur milieu naturel est la meilleure solution pour attirer l’attention du public sur les problématiques environnementales et les menaces qui pèsent sur les cétacés (pollution, surexploitation des " stocks "). L’idée est également de lutter contre la captivité des mammifères marins et de montrer à toutes et tous qu’il est possible de les observer en les étudiant sans contribuer au business des parcs animaliers.

Itsas Arima se positionne contre la captivité des mammifères marins et veut montrer à toutes et tous qu’il est possible de les observer en les étudiant sans contribuer au business des parcs animaliers. La surexploitation des stocks est une des menaces qui pèsent sur les cétacés.
À gauche Presoak etxerat = les prisonniers à la maison, à droite 400 tonnes de chinchard du Chili pêchées par un senneur chilien.

Actuellement Itsas Arima acquiert des données en mer tout au long de l'année grâce à la participation des adhérents aux frais de navigation. Pour s’autofinancer, Itsas Arima organise également divers évènements : randonnées pédestres, excursions en mer, concerts, soirées d’informations... Vous aussi aidez nous en adhérant à l’association ; comme nous le disons souvent, chaque pierre est utile !

2. Réseau National d’Echouage

Intervention d'Itsas Arima sur un échouage.
Intervention d'Itsas Arima sur un échouage

Pendant la période hivernale, en tant que membre du Réseau National d’Échouage (RNE), Itsas Arima participe à la collecte des données sur les animaux échoués. Le littoral basco-landais représente 30 % des échouages nationaux. Ces données sont ensuite transmises à l’équipe de l’l’Observatoire Pelagis de l’Université de La Rochelle. Ces interventions sont importantes et constituent l’essentiel des informations sur les populations de mammifères marins de la façade Atlantique.

3. Suivi des populations des grands plongeurs

Itsas Arima a également pour objectif de développer un programme acoustique pour étudier la distribution temporelle des grands cétacés au large de nos côtes. Aujourd’hui, très peu d’informations sont disponibles sur la présence des Cachalots, Rorquals et Baleines à bec du Gouf de Capbreton. Itsas Arima souhaite donc poser des hydrophones fixes au large et détecter ainsi la présence de ces espèces sur une année complète. Ce type d’étude nécessite de gros budgets et doit être financé par des subventions publiques et privées. C’est pourquoi l’association s’adresse à tous pour la mise en œuvre de ce programme qui répondra à de nombreuses questions. Si vous souhaitez contribuer à ce projet, adhérer à notre association ou faire un don financier ou matériel, n’hésitez pas à nous contacter par tel au 06.52.77.43.31.

 

 

 

 

 

 

Sources des images et photos

Dessin.
Itsas Arima.

Photo de pêche.
Photo de C. Ortiz Rojas (cette photo est dans le domaine public).

 

 

 

 

 

Nos partenaires

Logo du CPIE divttoral Basque.
Logo de l'association Itsas Begia.
Logo d'Explore Océan.
Logo de la fondation Nature et Découverte.

Devenir partenaire